Crématorium avec cérémonie privée Complexe international Accompagnement complet

Accompagnement des familles en deuil : un soutien psychologique

mardi, 4 avril 2017

Même si la mort fait partie de la vie, cela ne signifie pas pour autant que le deuil soit une étape facile à vivre. L’accompagnement des familles en deuil permet de bénéficier d’un soutien psychologique et de trouver la force indispensable pour traverser cette terrible épreuve.

Accompagner tout au long du processus de deuil

Outre la tristesse qui accompagne la perte d’un proche, la disparition d’un être cher bouleverse la vie des survivants qui doivent retrouver leurs repères et se reconstruire. Durant toutes les étapes de cette épreuve, du choc du décès au rétablissement, en passant par le refus, la colère, et l’état dépressif intermédiaire, les personnes endeuillées ont besoin d’écoute et de soutien. Qu’elles se tournent vers un proche ou un professionnel, l’important est de respecter le déroulement du deuil et de connaître les difficultés qu’il va apporter afin de les éviter. Il convient évidemment de tenir compte du fait que chacun vit son deuil différemment et que cette épreuve est plus ou moins bien vécue en fonction du lien qui existait entre le défunt et l’endeuillé.

Accompagner en personne en deuil, c’est aussi s’adapter à elle : certains endeuillés ont besoin de se retrouver seuls dans un premier temps, et la meilleure chose à faire dans ce cas est simplement de leur faire savoir que l’on est disponible si ils ont besoin d’aide, sans s’imposer. D’autres éprouvent la nécessité de se confier et de se sentir entouré et il est important de pouvoir les accompagner dans ces moments difficiles. Enfin, il y a également des personnes qui ressentent le besoin de s’évader pour se sentir vivre et se reconstruire, et il convient aussi de respecter leur choix.

Aider à surmonter l’épreuve sans la contourner

Bien que difficile, l’étape de deuil est nécessaire et prend du temps. Vouloir la contourner est une erreur et peut conduire l’endeuillé à ne jamais de remettre de la perte d’un être cher.

  • Écouter : laisser la personne en deuil s’exprimer et l’aider à mettre des mots sur ce qu’elle ressent contribue à la soulager. Celui lui permet en outre de constater que ce qu’elle vit est une épreuve commune à tous les endeuillés, même si chacun le vit à sa manière.
  • Encourager la personne à parler de sa vie depuis la disparition de l’être cher, reformuler ce qu’elle dit permet également de reconnaître le ressenti et de la faire avancer dans sa réflexion.
  • Laisser la douleur s’exprimer : chercher à l’apaiser ou à l’enlever n’est pas le but de la démarche. La tristesse et la douleur font partie du processus de deuil et sont un passage obligé pour conduire au rétablissement.
  • Permettre d’exprimer la culpabilité : la personne endeuillée se sent coupable de ne pas avoir assez aimé, protégé, ou de ne pas avoir été assez présent auprès du défunt et se le reproche. L’écoute empathique est là encore fondamentale pour permettre à la personne endeuillée de pouvoir exprimer son ressenti, qu’elle a naturellement tendance à refouler.

Un soutien indispensable dans les cas particuliers

Si de nombreuses personnes n’ont pas besoin d’aide extérieure lors de la perte de proches dans des circonstances normales, par exemple la mort des personnes âgées, d’autres deuils nécessitent un soutien psychologique : c’est le cas notamment des suicides, ou morts brutales par accident, attentat, meurtre, guerre, ou encore de décès multiples. Le don d’organes, qui résulte de la décision du défunt, est également parfois incompris et difficile à admettre pour la famille. L’accompagnement peut conduire les familles à accepter cette dernière volonté du défunt et à mieux vivre le fait qu’il donne ses organes.

Un soutien psychologique peut aider à trouver à la fois la force et le meilleur chemin pour traverser l’épreuve du deuil. En outre, l’accompagnement permet de conduire au rétablissement et d’éviter que le deuil ne débouche sur la solitude et l’isolement ou ne se transforme en véritable maladie physique ou mentale.