可进行各种仪式的火化厅 国际化的殡仪中心 全程陪同服务

article : Préarrangements funéraires sans tracas

星期三, 25 二月 2015

Préarrangements funéraires sans tracas

Stéphane Desjardins

Mardi, 3 février 2015 20:52 MISE à JOUR Mercredi, 4 février 2015 00:52

Mourir n’est pas gratuit. Prévoyez entre 1000 $ pour une crémation et 12 000 $ pour un enterrement traditionnel avec cercueil, exposition et mise en terre.

Un lecteur nous écrit pour avoir des informations concernant les préarrangements, car son père, qui a 87 ans, aimerait qu’il s’en occupe, pour éviter les problèmes à son décès.

 

Ce monsieur est bien avisé: «On a vu des familles s’entredéchirer parce que personne ne savait au juste ce que le défunt désirait. Tout le monde n’a pas la même opinion et vos valeurs ne sont souvent pas celles de vos parents, car vous n’avez pas mené la même vie», explique Marie-Claude Rehaut, conseillère à la Coopérative funéraire du Grand Montréal.

 

Actuellement, environ 30 000 à 40 000 personnes décèdent par année au Québec, la moitié dans la région métropolitaine (80 % choisissent la crémation). En 2040, ce sera 100 000, prévoit l’Institut de la statistique du Québec. Vous n’êtes donc pas seul à magasiner des préarrangements. Aujourd’hui, les maisons funéraires offrent pratiquement tous les produits et services imaginables, pour toutes les cultures. Dans la mort comme dans la vie, il y a même des modes, comme des cercueils de bois provenant de forêts certifiées écolos avec colles bio.

 

Budget

 

Il y en a aussi pour tous les budgets. Le Centre d’incinération de Montréal Azur annonce ses services à partir de 390 $, urne de plastique et certificat inclus. Ailleurs, une crémation coûte entre 450 $ et 900 $, l’urne en bois se détaillant entre 200 $ et 600 $. Pour un cercueil en bois, ce sera entre 2000 $ et 6000 $ selon l’essence. Le service se détaille entre 3000 $ et 6500 $, incluant transport et l’exposition. Ajoutez autour de 300 $ pour un service religieux et entre 450 $ et 4000 $ pour l’inhumation, selon l’endroit.

 

On peut étendre les paiements sur plusieurs mois ou années. L’avantage avec un préarrangement, c’est que le prix est fixé à la signature du contrat, même si le décès survient dans 20 ans. La maison funéraire finance la différence de prix avec les intérêts. Le gouvernement verse aussi 2500 $ (imposables) à la succession.

 

À cela s’ajoutent les frais de cimetière: à partir de 2000 $ pour un terrain, 1000 $ pour le columbarium, 1500 $ pour un monument. Prenez contact à l’avance avec le cimetière, car la réglementation est parfois tatillonne.

 

Loi spécifique

 

Une loi spécifique encadre les contrats de préarrangements. À la signature du contrat, la maison funéraire versera 90 % de ce que vous lui paierez à un compte en fidéicommis. Deux mois plus tard, le consommateur devrait vérifier si l’argent a été versé au compte de l’institution financière désignée. Le vendeur a dix jours pour vous remettre une copie du contrat, qui devra afficher l’adresse du vendeur, de l’acheteur et d’une tierce personne désignée par vous, tous les biens et services, les prix, un numéro de contrat, le total des sommes à payer, les modalités de paiement et d’annulation.

 

Si le contrat est conclu hors de la maison funéraire, vous avez 30 jours pour annuler sans frais. S’il est signé à la maison funéraire, des pénalités de 10 % peuvent être exigées et vous perdez les intérêts accumulés, mais vous pouvez annuler en tout temps. Par contre, un contrat de sépulture ne peut être annulé. On s’informe auprès de l’Office de la protection des consommateurs (http://bit.ly/1zPsxgk).

 

Nos conseils:

 

Faites connaître vos démarches et ce qui a été préarrangé à vos proches pour éviter qu’un autre organise vos funérailles!

Ne limitez pas vos dernières volontés à votre testament: instruisez vos proches (enterrement, crémation, exposition, endroit où vos cendres seront dispersées), car on passe chez le notaire après.

Ne regardez pas que les prix, prenez soin des sensibilités de vos proches; c’est eux qui vous survivront.

Magasinez et déplacez-vous pour jauger du professionnalisme de la maison funéraire.

http://www.journaldemontreal.com/2015/02/03/prearrangements-funeraires-sans-tracas